Le parabolique SAR.



Présentation et construction du Stop And Reverse (SAR).

Le système parabolique SAR inventé par Welles Wilder est un outil très utilisé chez les opérateurs sur devises. Il peut être appliqué à d'autres marchés, comme celui des actions, et dans tous les marchés volatiles, pour indiquer un changement de tendance.


De façon descriptive, ce système est basé sur le calcul d'un stop de protection mobile, qui permet d'avoir en permanence un ordre STOP. Lorsqu'il y a un croisement entre l'indicateur et l'actif traité, à la période suivante, le parabolique prend la valeur de l'extrême précédent. Il y a discontinuité de sa courbe, à chaque changement de tendance.

Lorsque la tendance est ascendante, le parabolique se situe en-dessous des cours, pour une tendance baissière le parabolique se situe au dessus des cours.

Le premier jour, le stop correspond au point extrême (PE) atteint, lors de l'opération précédente. Et lorsque le système est long et qu’il n'a pas encore été traité, le premier stop correspondra au dernier point bas caractéristique. Ensuite pour les autres jours le STOP sera calculé de manière à ce qu'il incorpore l'évolution des cours, en calculant la différence entre l'extrême du jour précédent ( point haut du jour quand le marché est en tendance haussière ) et le stop précédent, en le multipliant par un facteur qui augmente de jour en jour (de 0,02 par defaut), si l'extrême du jour précédent est supérieur à l'extrême deux jours avant, sinon il reste au même niveau que le jour précédent de calcul, ce qui permet d'intégrer l'évolution du temps. Le facteur d'accélération arrête de progresser lorsque sa valeur atteint 0,2. Le stop calculé ne doit jamais se situer à l'intérieur du trading range de la veille. Quand le système est long (short), le stop doit toujours être inférieur (supérieur) au plus bas (haut) de la veille. Si cette condition n'est pas vérifiée, le stop retenu devra être le plus bas des deux derniers jours quand le système est long, et le plus haut des deux derniers jours lorsqu'il est short.
En formalisant, lorsque le système est long, nous obtenons :

STOP1 = PE
STOP2 = STOP 1 + 0,02 ( H1 – STOP1 )

Pour STOP3 si H2 > H1 alors :
STOP3 = STOP2 + 0,02 * 2 * ( H2 - STOP2 )
Si H2 < = H1 alors :
STOP3 = STOP2 + 0,02 ( H2 – STOP2)
Ensuite on renouvelle l’opération :
Si H2 > H1 et H3 > H2 alors :
STOP4 = STOP3 + 0,02 * 3 * ( H3 – STOP3 )
Si H2 > H1 et H3 < = H2
STOP4 = STOP3 + 0,02 * 2 * ( H3 – STOP3 )
Si H2 < H1 et H3 > = H2
STOP4 = STOP3 + 0,02 * 2 * ( H3 – STOP3 )
Si H2 < H1 et H3 < = H2
STOP4 = STOP3 + 0,02 ( H3 – STOP3)

Lorsque le système est short, la méthode calcul est analogue, sauf que la différence entre le stop de la veille et le cours de la veille, porte sur les plus bas.


Interprétation
 

- La force de la tendance
La visualisation du parabolique, outre son positionnement par rapport aux cours qui nous renseignent sur le sens de la tendance, peut aussi nous donner des informations sur la force de celle-ci. A partir des deux premiers points du parabolique, il est possible de tracer une droite et, plus la pente de cette droite sera plate et se prolongera sur la période à venir, plus la tendance sera faible, et plus la probabilité d'avoir une tendance forte pour les périodes futures, diminue.
Inversement, plus la droite formée par les deux premiers points sera pentue, et plus les points suivants s'écarteront de cette droite, plus la tendance sera forte.

- Les niveaux de sortie
Le parabolique, combiné aux bandes de Bollinger, peut donner des niveaux de sortie lorsque le marché est en tendance.

- La construction de l’oscillateur parabolique
Lorsque le marché développe une forte tendance haussière, la courbe de SAR prend la forme d'un parabolique ( concave), tandis que la courbe des cours est généralement convexe. Lors de l'apparition de cette tendance, l’écart entre la courbe des cours et le système SAR est important pour devenir insignifiant en fin de tendance. Lorsque la tendance est faible ou neutre, l'écart entre le système SAR et les cours, reste minime. A partir de cette constatation nous pouvons construire un indicateur représentant la différence entre le cours de clôture et le niveau de l'ordre stop.
Plus la valeur de cet indicateur est élevée, plus la tendance est considérée comme forte ; plus sa valeur est proche de 0, moins la tendance est significative. Il faudra éviter de prendre position sur les systèmes de tendance. Nous pouvons utiliser cet indicateur de deux manières.
D'une part il peut nous renseigner sur la qualité de la tendance au même titre que l'ADX (ref ) mais à la différence de celui-ci, il est beaucoup moins long à réagir et permettra de jongler plus rapidement entre des systèmes qui sont performants en tendance et d'autres qui le sont pour un marché plat.
D'autre part nous pouvons utiliser cet indicateur de façon automatique, analogue à l'utilisation du CCI. Ainsi lorsque l'indicateur passe au-dessus ( en-dessous) d'une certaine limite fixée préalablement alors on prend une position acheteuse ( vendeuse) que l’on clôture lorsqu'il refranchit ce seuil dans l'autre sens ou éventuellement lorsqu'il repasse le niveau des zéro qui correspond au déclenchement calculé par le système SAR.
De plus comme tout indicateur technique nous pouvons mener une étude des divergences entre son évolution et celle des cours en déterminant de manière empirique des zones de surachat et survente.