Les indicateurs de la famille du Momentum



C’est le premier indicateur technique présenté, car il peut s’appliquer, tant aux données de cours, qu’aux indicateurs eux mêmes.

Il peut être représenté sous trois formes différentes, dont l’interprétation reste commune. La philosophie générale de cette famille d’indicateurs, est de rendre compte de tout essoufflement, de tout fléchissement de la vitesse, de l’évolution de la donnée analysé, ou à l’opposé, de rendre compte de l’accélération de sa valeur. Pour se faire, il compare la valeur actuelle de la donnée par rapport à celle observée, n périodes auparavant. Par soucis de clarté, on ne parlera que du momentum associé aux données de cours, mais sa méthode de calcul et son interprétation, est la même lorsqu’il est appliqué aux indicateurs techniques.


Le momentum

Il correspond à la différence du cours actuel et de celui observé n périodes auparavant.
Ainsi sa formule est : Momentum (x périodes) = Ct – Ct-x
Il définit la pente de la courbe des prix.
Le momentum évoluant autour de 0, caractérise un marché sans tendance.
Lorsqu’après une phase ascendante, il commence à diminuer, le marché augmente, mais de moins en moins fortement, pour marquer une stagnation lorsqu’il devient nul, et une baisse des cours lorsqu’il est négatif.

Cet indicateur peut s’interpréter de plusieurs manières.
- Tracé de tendances
Tout d’abord, on peut lui appliquer le tracé de tendances, et lorsque celui- ci est cassé, cela entraîne dans la majorité des cas, un retournement du marché.
- Repérage de divergences On peut aussi analyser les divergences, et leur apparition, annonce un retournement imminent du marché. - La force du mouvement On peut aussi l’interpréter comme un indicateur de force du mouvement, et tout passage en territoire positif, lancera un signal d’achat, qui sera clôturé lorsqu’il repassera en dessous de 0.


Le ROC

Le ROC est calculé en faisant le rapport du cours actuel, à celui observé n périodes auparavant, et pour qu’il soit plus lisible, on le multiplie par 100.
Il s’interprète de manière analogue au momentum, mais à la différence de celui-ci, un arrêt de progression de la donnée analysée, n’est plus matérialisé par le niveau 0, mais par le niveau 100. Son comportement n’est pas symétrique, selon que le marché monte ou descende. Une hausse sera amplifiée par rapport à une baisse d’un même niveau en valeur absolue.

On peut aussi le calculer sous forme de taux de rendement.
ROC = [ (Ct-Ct-n) / Ct-n ] * 100